Home  ->   Actualités  ->   News

Sécuriser le financement du sport de tir

Sécuriser le financement du sport de tir

19.03.2018 - Le sport suisse est en grande partie financé par les revenus des sociétés de loterie.

Le sport suisse est en grande partie financé par les revenus des sociétés de loterie. Chaque année, CHF 120 millions sont acheminés par les caisses sportives cantonales et Swiss Olympic vers des associations sportives, des clubs sportifs et des infrastructures sportives en Suisse.
La nouvelle loi sur les jeux sécurise le sport comme source de financement essentielle. Il assure que les jeux d'argent sont modernisés, mais en même temps offert socialement acceptable. Cependant, cela n'a aucun sens d'obliger les sociétés de loterie et les casinos suisses à adhérer à des conditions et prélèvements stricts si en même temps une grande quantité de jeux d'argent non contrôlés est accessible et utilisée sur Internet.
Aujourd'hui, environ 250 millions de francs par an circulent librement depuis la Suisse et manquent de financement pour le sport, la culture et l'AVS. En outre, les fournisseurs illégaux en ligne de pays offshore tels que Malte, Gibraltare et Antigua alimentent la dépendance au jeu et entraînent des coûts sociaux. Le référendum et la campagne contre la loi sur les jeux sont presque à eux seuls financés par ces fournisseurs offshore.
La loi claire du Parlement sur les jeux empêche l'accès aux sites de jeux sur Internet à partir de sites offshore. La page d'arrêt affichée indique que le site de jeu appelé en Suisse est illégal et n'offre aucune mesure de protection ou de garantie pour le paiement des bénéfices réalisés.
L'expérience de pays tels que la France, l'Italie, l'Espagne, le Danemark ou la Belgique montre que le blocage de l'accès aux sites de jeux illégaux est efficace. Il est possible de contourner le verrou. L'effort associé est trop élevé pour les "consommateurs normaux". Ces pays n'ont pas non plus de problèmes techniques connus avec le blocage d'accès.
Il est également clair que ce n'est pas un précédent pour d'autres secteurs économiques. C'est la peur pure des adversaires de la loi. Le jeu n'est pas une marchandise normale; Presque tous les pays le réglementent en raison de la dépendance au jeu, du blanchiment d'argent et des risques de fraude.

Au 10 juin 2018, un OUI à la loi sur le jeu est nécessaire. S'il vous plaît, aidez aussi.

partenaire FST

 

 

Member
Swiss Olympic ISSF
Fédération sportive suisse de tir
Lidostrasse 6
6006 Lucerne
tél.: 041 / 418 00 10
info@swissshooting.ch