Home  ->   Actualités  ->   News

Assemblée des délégués FST du 28 avril à Zuchwil SO

Mieux armée pour l’avenir

Luca Filippini assume avec élan et <br>facilité sa première assemblée <br>des déléguées comme <br>président de la FST.
Luca Filippini assume avec élan et
facilité sa première assemblée
des déléguées comme
président de la FST.

28.04.2018 - Les 259 délégués votants de la Fédération Sportive Suisse de Tir (FST) ont tracé les grandes lignes pour l’avenir à l’assemblée des délégués du 28 avril 2018 à Zuchwil SO. Sujet était entre autres le durcissement menaçant de la loi suisse sur les armes : si la FST devait lancer un référendum, un demi-million de francs a été attribué pour la campagne de votation.

 

 

Impressions


C’était un discours passionné que le conseil national Werner Salzmann a prononcé à l’AD de la Fédération Sportive Suisse de Tir au centre sportif Zuchwil SO. Il a appelé les, de mettre à disposition les fonds nécessaires au comité directeur, si la FST devait délégués lancer un référendum contre le durcissement de la loi suisse sur les armes. Concrètement, le comité directeur a demandé de pouvoir utiliser un montant jusqu’à 500'000 francs pour des contremesures au durcissement de la loi sur les armes.

Diverses dispositions dans l’avant-projet de loi contredisent de manière diamétralement les intérêts des tireuses et tireurs, a expliqué le président de la FST Luca Filippini son intervention. Trop de point lui paraissent peu clairs, par exemple, que veut dire concrètement « tir régulier ». On ne peut « pas accepter, que le fusil d’assaut compte parmi les armes interdites », dit Werner Salzmann. « Dans cette forme nous ne pouvons pas accepter cet avant-projet de loi », résume Luca Filippini.

Les tireurs manifestent accord à l’assemblée des délégués et ont rempli « la caisse de guerre » avec un demi-million de francs. Le conseil national Werner Salzmann, président de la Fédération Sportive de Tir Bernoise, a plaidé énergique et passionné pour le combat contre la loi des armes.

 

Mais le président de la FST souligne, que le référendum sera « le dernier moyen ». L’objectif est d’exerser plus d’influence sur les politiciens qui prennent les décisions, afin de trouver pour les tireurs une bonne et raisonnable solution. « Mais nous devons être prêts pour le cas des cas, afin de pouvoir réagir de suite s’il y a besoin », ainsi Filippini. Ceci pourrait être déjà nécessaire en 2018, car le conseil national parlera déjà de l’avant-projet de la loi à la session estivale. Le conseil des états discutera le sujet en automne 2018. Les 259 délégués ont accepté la proposition du comité de direction sans voix contre.


Nouveau modèle de cotisation accepté

Toutes les autres décisions de cette 17e assemblée des délégués de la FST ont été voté à l’unanimité. Ainsi les comptes annuels 2017 et le budget 2018 ont été accepté. Accepté était également un nouveau modèle de cotisation. Il se base toujours sur une cotisation des sociétés, qui sera augmenté de 200 à 300 francs, ainsi qu’une nouvelle cotisation variable de maintenant 10 francs par tireur licencié. La contribution de la licence chez l’élite sera augmentée de 18 à 20 francs, les U21 resteront à 12 francs. De facto les charges restent ainsi presque les mêmes, car la cotisation de communication tombera, comme l’a expliqué le membre de la direction de la FST Walter Harisberger.

La perception d’un soi-disant « sou tireur » à hauteur de cinq francs ne pouvais pour des raisons formelles pas encore être décidé à cette AD, comme le président de la FST Luca Filippini explique de plus. Mais la proposition y relative a été discuté à fond lors de la conférence des présidents du 27 avril. Une « caisse de guerre » comme 2011 lors de l’initiative des armes, afin de pouvoir défendre effectivement à chaque moment les intérêts des tireurs, serait certainement une affaire raisonnable, souligne Filippini.

Les fonctionnaires de la Fédération Sportive Suisse de Tir et des sociétés cantonales ont aussi été honorés à l’AD. Ainsi Franz Meister est devenu nouveau membre d’honneur de la FST. Pendant des dizaines d’années il s’est engagé pour le tir sportif et se retire maintenant de sa fonction de chef du ressort pistolet. Ruedi Fiechter a également été honoré comme chef du 100er-Club, qui soutient financièrement des athlètes des cadres suisses d’élite et de la relève.

 

Les honorés

Chef de concours historique Franz Meister a été élu membre d’honneur. Sept présidents cantonaux cédant ont été honorés pour leurs mérites. Ruedi Fiechter s’est retiré comme président du 100er-Club. 

 

A côté des 259 délégués, la FST a pu accueillir à son AD des invités de la politique et de l’armée. Roland Heim, compatriote du canton de Soleure, a souhaité la cordiale bienvenue dans son canton aux tireuses et tireurs. Div. Melchior Stoller, remplaçant chef commandement opération, a transmis une allocution de l’armée. « Les tireurs ont besoin de l’armée, et l’armée a besoin des tireurs », a résumé Stoller la longue et traditionnelle relation. Maintenant face aux défis actuels et futurs c’est important de « serrer les rangs ». Stoller était convaincu, que ça sera également le cas lors des discussions politiques attendues dans le cadre de l’acquisition de nouveaux avions de combat pour l’armée Suisse. (cpe)

 

Les interlocuteurs

Stefan Hug, Président de la commun hôte Zuchwil. Roland Heim, compatriote de canton de Soleure.
   
Heinz Hammer, Président de la fédération soleuroise du tir sportif. Div Melchior Stoller, président de la conférence de tir fédérale.

 

partenaire FST

 

 

Member
Swiss Olympic ISSF
Fédération sportive suisse de tir
Lidostrasse 6
6006 Lucerne
tél.: 041 / 370 82 06
fax : 041 / 370 57 17
info@swissshooting.ch