Home  ->   Actualités  ->   News

Classification des cadres de la Fédération sportive suisse de tir pour la saison 2018/2019

28 athlètes masculins et féminins constituent l'équipe nationale

24.10.2018 - L'équipe d'entraîneurs de la Fédération sportive suisse de tir (FST) a constitué les classifications pour la saison de Tir sportif 2018/2019 sous la direction de Daniel Burger, Chef du service Sports d'élite. L'équipe nationale (élite et juniors) comprend 20 tireurs à la carabine/au fusil et 8 au pistolet. Plusieurs démissions sont à signaler, en outre trois athlètes masculins et féminins font une pause.

 

Communiqué de presse (y compris les profils/photos des athlètes)


L'équipe nationale suisse de Tir sportif est composée de 28 athlètes masculins et féminins pour la nouvelle saison de Tir sportif. Ce sont quatre athlètes de moins que lors de la dernière saison. L'équipe Pistolet reste identique: il n'y a eu aucun changement personnel, que ce soit chez les femmes ou les hommes. Les médaillées olympiques Heidi Diethelm Gerber, Sandra Stark et Rebecca Villiger répondront présentes pour la Suisse au niveau international. Chez les hommes, Sandro Loetscher, Steve Demierre et Dylan Diethelm porteront toujours les couleurs de la Suisse sur la scène internationale. Comme lors de la saison précédente, l'équipe Pistolet non olympique est composée des deux vétérans Stefan Fuchs et Guido Muff. Un classement spécifique en une partie entraînement et une partie de concours aura désormais lieu: Heidi Diethelm Gerber et Sandro Loetscher font partie de l'équipe «Athlètes CNP et Coupe du Monde». La nouvelle «équipe CI» constituée au pistolet est composée de Sandra Stark, Rebecca Villiger, Steve Demierre et Dylan Diethelm. «Chaque athlète a cependant la possibilité de se qualifier pour l'équipe de la Coupe du monde pendant la saison», déclare Daniel Burger, Chef du service Sports d'élite de la FST. Pour cela, le potentiel d'atteindre un classement final lors d'une Coupe du monde est décisif. 
Le tireur au pistolet Marvin Flückiger, qui avait obtenu d'excellents résultats, notamment au CE d'air à comprimé de Györ (HUN) en février 2018, ne fait plus partie du Cadre national. Pour Flückiger, sa formation est actuellement prioritaire. «Il a toute sa place pour revenir dans le Cadre national», souligne Burger.


Trois tireuses renforcent l'équipe olympique féminine de tir à la carabine

Trois athlètes féminins renforcent l'équipe olympique féminine de tir à la carabine. Muriel Züger, qui était le seul membre junior du Cadre national lors de la dernière saison, fait à présent nouvellement partie de l'élite. Nadja Kübler achève la transition de la catégorie transition vers la catégorie élite. Barbara Schläfer, qui a étudié aux Etats-Unis et a débuté hors compétition jusqu'ici, fait officiellement partie de l'équipe nationale. Franziska Stark est désormais la seule juniore à avoir été intégrée dans le Cadre national. Les athlètes féminins suivants continuent de former l'épine dorsale de l'équipe olympique féminine de tir à la carabine: Nina Christen, Petra Lustenberger, Vanessa Hofstetter, Andrea Brühlmann et Fabienne Füglister. Irene Beyeler vient juste d'annoncer son retrait du Sport d'élite (voir ci-dessous). Marina Bösiger va prendre une année sabbatique. L'équipe olympique masculine de tir à la carabine se compose de Jan Lochbihler, Christoph Dürr, Christian Alther, Pascal Bachmann et Sandro Greuter. L'équipe est renforcée par Lars Färber, qui fait de nouveau partie du Cadre national après une longue période d'interruption. Pascal Loretan fera une pause dans le Sport d'élite pour la nouvelle saison – il en va de même pour Simon Beyeler pour raisons familiales.

Comme pour les tireurs au pistolet, les tireurs et tireuses à la carabine des disciplines olympiques font, eux et elles aussi, l'expérience d'une nouvelle classification en une partie entraînement et une partie concours: Nina Christen, Petra Lustenberger, Jan Lochbihler, Christoph Dürr et Vanessa Hofstetter constituent l'équipe «Athlètes CNP et Coupe du monde». Andrea Brühlmann, Nadja Kübler, Muriel Züger, Christian Alther, Pascal Bachmann et Lars Färber (équipe 1), ainsi que Sandro Greuter, Fabienne Füglister et Barbara Schläpfer (équipe 2) font partie des nouvelles «équipes CI». Comme pour les tireurs et tireuses au pistolet, chaque athlète a la possibilité de passer dans l'équipe de la Coupe du monde au cours de la saison grâce aux des performances appropriées.

Il y a aussi des changements dans l'équipe féminine non olympique de tir à la carabine: le cadre national compte toujours les très talentueuses Silvia Guignard et Myriam Brühwiler aux Championnats du Monde à Changwon (KOR). Bettina Bereuter avait déjà annoncé son retrait du Sport d'élite en mars 2018 pour raisons familiales. L'équipe est renforcée par la tireuse à la carabine chevronnée, Marina Schnider, qui souhaiterait à l'avenir se concentrer pleinement sur les disciplines non olympiques. Il y a des changements chez les hommes: Gilles Dufaux et Rafael Bereuter, Champions de Suisse en titre Fusil 300m, portent toujours le flambeau. Cependant, selon Daniel Burger, René Homberger ne pouvait plus être pris en considération en raison du «manque d'engagement», c'est-à-dire d'un engagement clair envers le Sport d'élite. Marcel Ackermann et Andrea Rossi ont tous deux annoncé leur retrait de l'équipe nationale.


Irene Beyeler, Marcel Ackermann et Andrea Rossi tirent leur révérence

Irene Beyeler vient juste de faire de même. Pendant de nombreuses années, la tireuse de Schwarzenburg a été l'un des piliers de l'équipe olympique féminine de tir à la carabine et, en tant que multiple Championne suisse, elle est l'une des meilleures tireuses suisses à la carabine. Elle a également établi des jalons sur la scène internationale: un des faits saillants de sa carrière en 2007 a été la 5ème place aux Championnats d'Europe à Grenade au match trois positions Carabine 50m chez les femmes. Avec cette performance, Beyeler décrocha la place de quota et représenta la Suisse aux Jeux olympiques de 2008 à Beijing. Ici, Beyeler s'est classée à la 23ème place au match trois positions, et termina seizième à la carabine à air comprimé. Aux CM à Munich en 2010, elle avait remporté la médaille d'or au concours en équipe 50m couché, quant au concours individuel, elle se réjouit de sa solide septième place. Trois ans plus tard, Beyeler remporta la septième place lors de la Coupe du Monde – également à Munich – au match trois positions. En outre, Beyeler a accroché plusieurs titres mondiaux à l'arbalète à son palmarès. Irene Beyeler concentre à présent son attention sur sa carrière professionnelle. «Nous comprenons et respectons cette décision», déclare Daniel Burger. «Nous sommes très reconnaissants envers Irene Beyeler pour son engagement exemplaire pendant toutes ces années dans le Tir sportif suisse.»

La même chose vaut également pour Marcel Ackermann. Pendant de nombreuses années, il a fait partie de l'équipe nationale suisse du 300m et affiche une longue carrière derrière lui. Ackermann a accompli de nombreuses choses. Il fut ainsi quadruple Champion suisse au fusil 300m couché, Vice-champion suisse au match 3 positions 300m et à la carabine 50m couché. Sur la scène internationale, Ackermann a remporté la finale de la Coupe d'Europe 2011 au fusil 300m couché à Winterthour et a remporté deux victoires dans la même discipline lors de la Coupe d'Europe en Finlande en 2014 et 2015. La victoire de la médaille de bronze en équipe au match trois positions 3x40 300m, lors du Championnat d'Europe 2007 à Grenade, a constitué un summum pour le «spécialiste du couché» qu'est Ackermann. Seule une médaille de Coupe du Monde lui fit défaut pendant longtemps: Ackermann a comblé cette lacune dans son palmarès juste avant la fin de sa carrière: avec son équipe, Ackermann devint Vice-champion du monde au fusil 300m à Changwon. «Nous apprécierions beaucoup que Marcel Ackermann poursuive son engagement en tant qu'encadrant au Tir sportif à 300m», déclare Daniel Burger. Des discussions à ce sujet ont déjà eu lieu.
Avec Andrea Rossi, un autre tireur au fusil méritant tire sa révérence du Sport d'élite. Pour la seule année de 2017, il a remporté deux médailles de bronze aux Championnats suisses au fusil 300m 3x40 et au fusil standard 3x20, et a également terminé cinquième. En 2017, Rossi a également brillé sur la scène internationale en remportant la médaille d'or en équipe aux Championnats d'Europe à Bakou au fusil standard 300m 3x20 et la médaille d'argent en équipe au match à trois positions. En outre, le Tessinois s'est assuré la médaille de bronze au fusil standard 3x20 lors de la finale Fusil 300m de la Coupe d'Europe 2017 à Tolmezzo en Italie. Pour Rossi, ses projets professionnels et sa famille sont à présent prioritaires. Il continuera de rester fidèle au Tir sportif au niveau de la Société de tir.

 

partenaire FST

 

 

Member
Swiss Olympic ISSF
Fédération sportive suisse de tir
Lidostrasse 6
6006 Lucerne
tél.: 041 / 418 00 10
fax : 041 / 370 57 17
info@swissshooting.ch