Schweizer Schiesssportverband

Il ne faut pas réagir, mais il faut agir

Réunis à Planfayon pour leur 74e assemblée générale, les délégués des sociétés de tir sportif du canton de Fribourg ont écouté avec attention leur président Daniel Roubaty. Il leur a demandé de non pas réagir, mais d'agir.

Deux ans de quasi arrêt d'activités à cause de la pandémie n'ont pas été sans conséquences. A la tête de la Société fribourgeoise des tireurs sportifs (SFTS), le président Roubaty se veut résolument optimiste et demande à ses ouailles de l'être aussi. "En 2021, la saison de tir à l'air comprimé n'a simplement pas eu lieu et celle au petit calibre a été très perturbée. On a perdu des tireurs. Il faut les reconquérir. Pour cela, à tous les échelons, nous devons agir. Il faut ainsi que, vous les sociétés, soyez plus performantes et avant tout mieux structurées. Ce qui me tracasse, c'est que la baisse a davantage touché les jeunes. Reprenez votre bâton de pèlerin. Quant à nous, nous allons remettre sur pied des séances d'entraînement et, maintenant que la situation s'est détendue, accentuer les efforts pour la formation de la relève, voire d'une élite que nous devons reformer. Un sport ne peut pas vivre sans champion".

En outre, sachant que J+S (jeunesse et sports) fête en 2022 ses 50 ans, il est proposé aux sociétés de se consulter pour organiser une journée "portes ouvertes" le 17 septembre pour le public afin de promouvoir et de montrer favorablement le sport de tir sportif. D'autre part, un cours de base sera organisé pour tous ceux qui désirent se perfectionner dans la pratique du tir (info sur le site de la SFTS).

Patrice Rossier et Anton Cotting tirent leur révérence
Deux démissions au sein du comité ont été annoncées : celle de Patrice Rossier (22 ans chef du 50 m et responsable de l'informatique) et celle d'Anton Cotting (35 ans chef du 10 m). Ils ont été élevés non sans émotions pour la qualité et la durabilité de leur engagement au rang de membres d'honneur de la SFTS. En contrepartie, le Singinois Hermann Buntschu a été élu au comité, l'autre place vacante le restant ! D'autre part, la SFTS est à la recherche d'une personne pour occuper une place dans la commission de discipline.

Enfin, comme les charges ont été beaucoup moins importantes en raison de la pandémie, les comptes ont bouclé sur un bénéfice de 8'723,60 francs et les cotisations sont donc inchangées. L'assemblée a encore félicité la société d'Alterswil pour son titre de champion suisse de ligue A par équipes à la carabine 50 m et Albert Chételat (Fribourg-Rosé) qui a reçu la médaille de mérite de la Fédération suisse sportive de tir (FST) pour les services rendus au tir. Et, en guise de conclusion, le conseiller d'Etat Didier Castella a apporté ses encouragements afin de pouvoir revivre avec les tireurs fribourgeois les émotions qu'il venait de vivre et partager avec le retour de Mathilde Gremaud des Jeux olympiques. (Jean Ansermet)

swiss_olympic_member.png Swisslos_Logo.png Logo_LoRo.jpg STG_ohne_Claim_RGB.jpg