Fédération sportive suisse de tir

Liebistorf demeure une nouvelle fois la référence

Le stand glânois de la Montagne-de-Lussy a accueilli la finale du championnat fribourgeois de groupes des jeunes tireurs au fusil à 300 mètres. Comme d'habitude serait-on tenté d'écrire, Liebistorf a tenu le haut de l'affiche en s'imposant relativement nettement grâce à ses 718 points.

Des 30 groupes qualifiés, 5 ont fait défection. "C'est inacceptable. Cette minorité ne doit toutefois pas jeter le discrédit. En effet, bien des sociétés travaillent à satisfaction et encadrent comme il faut leurs jeunes" relevait Jean-Marc Bielmann, le chef de la formation au sein de la SCTF. "En outre, à cause d'un brouillard persistant, le concours n'a pu commencer qu'avec un retard de 45 minutes. Il y avait de quoi faire la grise mine" ajouta-t-il. Mais, comme on dit, après le mauvais temps vient le beau temps et cette finale a pu se disputer dans le fair-play et la bonne humeur.

St-Ours était en tête à mi-parcours

Comparativement à l'exercice précédent, les résultats de pointe ont repris une tendance à la hausse. A mi-parcours, St-Ours semblait être en mesure de vaincre le signe indien qui l'empêchait de finir en tête. En effet, avec 360 points, le quatuor singinois précédait Liebistorf de quatre longueurs. Quant aux autres groupes, ils étaient déjà relégués assez loin derrière.

Mais voilà, parfaitement emmené par Dylan Schmutz et Nicola Krainer, Liebistorf a fait valoir par la suite son expérience et profité de la verve de ses deux fers de lance précités pour davantage que redresser la situation et se succéder au palmarès. Ainsi, totalisant 362 points lors de la seconde manche, il a écrasé de sa supériorité tous ses concurrents. Il est vrai, malgré l'excellente performance de Jasmin Riedo, St-Ours a connu un coup de mou. Cela ne l'a pas empêché d'arracher sans souci la médaille d'argent.

Belle bataille pour l'octroi du bronze

Si les deux premières places ont souri aux seuls groupes à avoir dépassé la barre des 700 points, la bataille pour l'obtention du bronze a été palpitante. Le manque d'homogénéité de certains quatuors allié à la montée d'adrénaline pas toujours positive chez quelques jeunes ont fait que le suspense a été de la partie.

Non seulement en vue qualitativement, Liebistorf s'est aussi signalé au niveau quantitatif en plaçant encore deux groupes dans les six premiers. Cependant, ces derniers ont été devancés par Salvenach-Jeuss et St-Sylvestre. Et, pour un petit point, le premier nommé a conquis le bronze et laissé "chocolat" le second cité. Encore un petit mot pour mentionner que, sur le plan individuel, les plus belles ardoises ont été les œuvres du Gruérien de Vuadens Simon Maag et de Dylan Schmutz du groupe vainqueur de Liebistorf. (JAN)

 

Le classement

Finale : 1. Liebistorf I (Raphaël Siffert 173, Nicola Krainer 186, Gil Bütikofer 172, Dylan Schmutz 187) 718 (356/362). 2. St-Ours (Yanik Baeriswyl 177, Manuel Schneuwly 171, Jasmin Riedo 182, Sven Riedo 179) 709 (360/349). 3. Salvenach-Jeuss (Sascha Herren 168, Thomas Häfeli 177, Noah Schafer 166, Florian Kramer 172) 683 (346/337). 4. St-Sylvestre (Géraldine Aeby 176, Romana Wyss 170, Malorie Tercier 161, Michael Beyeler 175) 682 (340/342). 5. Liebistorf II (Noé Baechler 165, Alina Schmutz 176, Dominik Rotzetter 170, Thierry Wohlhauser 165) 676 (327/349). 6. Liebistorf III 668 (329/339). 7. Vuisternens/Rt 660 (331/329). 8. Gruyères 656 (319/337). 9. Courlevon 653 (346/307). 10. La Tour/Le Pâquier 652

swissolympic-member.png