Federazione sportiva svizzera di tiro

La journée des rameaux d'or et d'argent

Joseph Riat (à gauche), nouveau membre d'honneur, et Marcelin Scherrer tirent leur révérence, mais ils ne quittent pas totalement le navire.

Joseph Riat (à gauche), nouveau membre d'honneur, et Marcelin Scherrer tirent leur révérence, mais ils ne quittent pas totalement le navire.

Après deux années de pandémie, où la FJT a délibéré par correspondance, l'assemblée annuelle FJT a repris son rythme normal dimanche (aucune autre date étant disponible sur l'agenda) sous la responsabilité de la Société de tir air comprimé Mervelier et présidée par Yannick Vernier, en présence de quelque 130 personnes, dont 105 délégués, représentant toutes les sociétés, à l'exception de Saint-Ursanne (300 m) et Pleigne (air comprimé), excusez.

Après quelques morceaux choisis de son répertoire interprétés par la fanfare de Mervelier et l'acceptation des premiers points statutaires de l'ordre du jour, Yannick Vernier a fait le tour d'horizon de cette nouvelle année en s'arrêtant précisément sur les performances 2021 de Nina Christen aux Jeux olympiques de Tokyo, d'Audrey Gogniat, qui est entrée dans le panthéon du tir avec plusieurs records jurassiens et nationaux à son jeune palmarès ces deux dernières années, ainsi que de Damien Dobler, recordman jurassien à 300 m avec le Fass 90 lors du match Jura – Neuchâtel.

Son rapport a été accepté, ainsi que ceux des responsables des différentes disciplines publiés dans le Rapport annuel, avec des compléments du chef des exercices fédéraux Fabien Moret (TFC/programme obligatoire, déclaration des armes), de Marlise Keller (cheffe de la formation) et de Reto Müller (pistolet).

Trois intervenants
Intervenant au titre de présidente du Parlement jurassien, Brigitte Favre a apporté le salut de l'autorité politique, insisté sur l'excellente performance d'ensemble des tireurs jurassiens, renouvelé le soutien du canton en faveur de la formation et de la promotion du tir sportif et sur l'aide aux différentes activités déployées dans les stands régionaux au cours de la saison.

Officier fédéral de tir, Fabien Kohler a axé son rapport sur la réorganisation de l'arrondissement de tir 22 où le président de la commission Jean-Jacques Zuber passe le relais à Thierry Chételat et sur les subventions fédérales octroyées pour l'investigation, la surveillance et l'assainissement  des sites pollués aux abords des stands de tir. Fabien Kohler a encore rendu attentives les sociétés au renouvellement du système électronique des cibles, à l'exemple des stands de Châtillon, Bassecourt La Lovère et Soyhières qui disposent d'installations les plus modernes.

«La routine est le pire ennemi de la sécurité», a conclu l'officier fédéral de tir, mettant l'accent sur les aspects sécuritaires. «Je ne donne qu'un exemple, le contrôle de sortie, encore négligé, fait partie du cahier des charges du moniteur de tir...»

Représentant le comité central pour la dernière fois à une assemblée cantonale en raison de l'annonce de sa démission qui sera officialisée lors de l'assemblée suisse fin avril à Sursee après deux législatures, Ruedi Meier s'est dit heureux de se retrouver dans son coin de pays. Il n'a pas manqué de féliciter tous les lauréats de ces deux dernières années et en particulier Nina Christen, Audrey Gogniat et la toute jeune Maéva Barretta, et de relever le succès de participation au TFC (111 000 tireurs) et à la Fête fédérale à Lucerne (32 000 tireurs) organisés en pleine crise sanitaire. Se projetant sur l'avenir, Ruedi Meier (qui a construit une belle carrière sportive de 1967 à nos jours) souhaite d'ores et déjà plein succès au 5e Tir cantonal 2024, ainsi qu'au 200e anniversaire FST 2024 (3e week-end d'août à Aarau) où chacun aura la possibilité de tirer le programme «jubilé» en décentralisé en 2023 avant la grande finale suisse, sans oublier la Fête fédérale des jeunes 2025 dans le Chablais.

Changements au comité
Après l'annonce officielle de la démission des sociétés à 300 m de Bressaucourt et Les Renards Chevenez, l'assemblée a pris congé de deux chevilles ouvrières du tir, engagées à 300% durant des décennies. Il s'agit de Joseph Riat (trésorier général), et Marcelin Scherrer (notamment chef de la performance). Ces deux «monstres» ont été chaleureusement applaudis et ovationnés à faire couler quelques larmes d'émotion, de respect et de reconnaissance. Pour remplacer Joseph Riat, nommé membre d'honneur par acclamations, l'assemblée a entériné la proposition du comité en la personne d'Esther Jeannotat. Président de la conférence des comités romands, Yannick Vernier a été réélu à la tête de la FJT pour 3 ans, de même que tous les autres membres du comité. A relever cependant que chaque discipline aura un responsable performance, à savoir Dominique Guélat (300 m), Roland Gogniat (petit calibre), Jean-Pierre von Kaenel (air comprimé) et Marcelin Scherrer (pistolet). Ce dernier reste ainsi à disposition de la FJT dans l'attente d'un successeur à la seule condition de disposer d'une équipe de matcheurs solidaire et motivée. Pour sa part, Joseph Riat assurera la fonction d'argentier pour le 5e Tir cantonal et conserve son statut de responsable des cartes-couronnes à la FJT.

En fin d'assemblée, tous les prix et souvenirs de ces deux dernières années ont été distribués aux récipiendaires. (Jean-Claude Vuille)

swiss_olympic_member.png Swisslos_Logo.png Logo_LoRo.jpg STG_ohne_Claim_RGB.jpg