Federazione sportiva svizzera di tiro

Dufaux et Hans-Peter Baeriswyl champions

L'organisateur désigné ayant renoncé, ce sont les associations faîtières cantonales (SFTS et SCTF) qui ont pris l'initiative de mettre sur pied le week-end passé, grâce au soutien logistique des sociétés de Cottens et de Chavannes-les-Forts, toutes les finales du championnat fribourgeois de tir à l'air comprimé. Celles-ci ont permis à leurs ouailles de retrouver les joies de la compétition et de la convivialité. En élite, les titres individuels fribourgeois sont revenus respectivement à Gilles Dufaux et Kim Sturny chez les hommes et les femmes à la carabine 10 mètres et à Hans-Peter Baeriswyl au pistolet à 10 mètres.

Tirées à Cottens, les finales au fusil à air comprimé ne comportaient pas de super-finale cette année. Chez les élites hommes, il n'y a guère eu de suspense pour l'obtention du titre cantonal. Prenant la tête dès la première des six séries de dix coups s'effectuant en position debout, Gilles Dufaux n'a pas du tout été inquiété. Ce n'est que derrière lui que la bataille a eu lieu, plus précisément pour les deux autres places sur le podium. Ces dernières ont souri à l'habitué Marco Poffet et au jeune Sven Riedo qui s'implante bien dans le monde des élites. Précisons encore que, compte tenu que le 4e rang a été décroché par Béat Müller, on a assisté à un quadruplé des sociétaires de Tavel.

La société de Tavel très en vue

La razzia de cette société singinoise ne s'est pas arrêtée à ce stade puisque, chez les dames, la victoire a fait les yeux doux à la prometteuse néo-élite Kim Sturny qui a devancé les deux ex-internationales Annik Marguet et Aurélie Grangier d'Avry-sur-Matran. Cependant, il sied aussi de mettre en évidence les performances des juniors M21 David Gabriel et Audrey Goy d'Avry-sur-Matran qui, médaillés d'or et d'argent dans leur catégorie, n'auraient pas dépareillé en élite. Concernant la finale de groupes, elle a comme attendu été nettement remportée en élite par Tavel devant Vully-Broye qui a précédé Bulle pour les médailles, puis une meute de quatre quatuors (Ried bei Kerzers, Cottens-Lussy, Avry-sur-Matran, Fribourg) qui ont contribué à rendre insupportable la fin du concours du fait des résultats très serrés.

Les finales au pistolet à air comprimé se sont toutes déroulées à Chavannes-les-Forts et ont comporté des super-finales avec les meilleurs des qualifications. En élite open, bien que souvent bien placé, Hans-Peter Baeriswyl a cette fois-ci surpris tout le monde en s'appropriant pour la première fois le titre cantonal. Dernier des qualifiés pour la super-finale, il a donc su émerger au moment opportun. Il a d'autant plus de mérite qu'il est parvenu à dompter des concurrents habitués à se partager les honneurs lors des précédentes éditions. Le premier des favoris à mettre le clignotant fut le champion sortant Laurent Stritt. Par la suite, la question était de savoir si Hans-Peter Baeriswyl était apte à maîtriser ses nerfs et ses derniers contradicteurs. Le sociétaire de Tavel a répondu par l'affirmative en ce sens que, l'un après l'autre, Jean-Luc Bastian et Grégory Emmenegger, les deux meilleurs des qualifications, ont dû se résigner à se contenter des deux places inférieures sur le podium.

Membre d'un des centres régionaux suisses pour la relève, Jessica Waeber monte en puissance. On l'a observé sur le plan international et ce n'est ainsi pas une surprise si elle a dominé la catégorie M21 malgré un petit relâchement sans conséquence vers la fin de sa super-finale. Notons aussi le bon bilan général des représentant(e)s de Villeneuve, la belle tenue des sœurs Ambrosini, médaillées dans leur catégorie et championnes chez les juniors avec le groupe de Guin, et le quatuor de Schmitten-Flamatt qui a conquis le graal en devançant de très peu Montagny-Cousset et Tavel lors de la finale des groupes en élite. Plus d'informations.  (Jean Ansermet)

swiss_olympic_member.png Swisslos_Logo.png Logo_LoRo.jpg STG_ohne_Claim_RGB.jpg