Fédération sportive suisse de tir

Un jalon important dans la Promotion de la Relève

En proposant la nouvelle offre d'entraînement «Forme 3 CNP», la Fédération sportive suisse de tir pose un jalon important dans la Promotion de la Relève. Les athlètes ambitieux se voient offrir une plate-forme afin de concilier la formation et l'école, ainsi qu'un entraînement professionnel sous une même solution.

Dans de plus en plus de pays, les athlètes de la Relève du Tir sportif suivent l'exemple des autres disciplines sportives et complètent leur formation dans un lycée sportif ou une école de sport. Il n'est pas étonnant que le niveau du Tir sportif international soit en constante augmentation, non seulement parmi l'élite, mais aussi parmi les juniors, et que les résultats augmentent rapidement et nettement.
Afin de pouvoir suivre cette évolution, la FST a continuellement adapté l'offre d'entraînement existante dans le domaine de la Promotion de la Relève depuis octobre 2018 – et effectue désormais un nouveau pas décisif avec la nouvelle offre d'entraînement «Forme 3 CNP»: «Nous voulons offrir à nos jeunes athlètes la possibilité de s'entraîner dans des conditions professionnelles parallèlement à leur formation», déclare Oriana Scheuss, responsable de la Promotion de la Relève à la FST.

Des rêves et des désirs
Depuis l'ouverture du Centre national de performance (CNP) à Macolin en 2016, la Fédération sportive suisse de tir permet aux meilleurs athlètes de s'entraîner dans des conditions professionnelles. Ceux-ci bénéficient de l'infrastructure du CNP, vivent et s'entraînent dans la forteresse sportive située au-dessus du lac de Bienne et dans les installations de tir des environs. La nouvelle offre d'entraînement constitue désormais la prochaine mesure durable pour que la Relève des tireurs puisse rivaliser avec les sommets internationaux.
«Nous avons de jeunes athlètes qui expriment des rêves et des désirs, qui imaginent ce que ce serait de participer à un championnat du monde ou à des Jeux olympiques. D'un autre côté, ils veulent et doivent faire une formation», explique Oriana Scheuss. Mais comment planifier cela et le réaliser? «Une telle décision majeure peut submerger un jeune et son environnement privé. Malheureusement, beaucoup se retirent ensuite sans connaître les possibilités qui existent déjà aujourd'hui et ne s'y attèlent finalement pas», déclare Scheuss. Avec cette nouvelle offre, on pourra proposer désormais une autre solution adéquate: «On peut concilier l'école ou l'apprentissage et l'entraînement nécessaire – nous voulons transmettre ce message aux jeunes athlètes dès aujourd'hui», souligne Scheuss.

Les athlètes habitent chez des familles d'accueil
Comment cet ambitieux projet sera-t-il réalisé concrètement? La mise en œuvre de l'offre d'entraînement «Forme 3 CNP» est réalisée grâce à la coopération de la FST – qui est, en passant, responsable de l'opération d'entraînement – et du Service des sports de la Ville de Bienne, qui propose le programme «Sport – Culture – Etudes (SCE)» dans le domaine de l'école et du sport, en collaboration avec sept écoles partenaires de Swiss Olympic de niveau secondaire I et secondaire II. Le programme de formation peut être effectué en allemand et en français, et va de la septième classe jusqu'à la fin du gymnase ou de l'école de commerce. Les écoles sont responsables du développement éducatif et emploient un coordinateur qui est en étroit contact avec la Fédération et qui a pour but de garantir la coordination optimale des plans d'enseignement et d'entraînement avec les entraîneurs. Les jeunes sportifs qui veulent faire un apprentissage sont également abordés: ceux-ci ont la possibilité de suivre un apprentissage dans des entreprises de formation adaptées au sport.
En principe, les jeunes athlètes vivent dans des familles d'accueil de la région de Bienne jusqu'à leur majorité – ce qui leur donne accès à un réseau privé. «Avec cette offre, nous nous adressons surtout aux parents – ils doivent savoir que leur fille ou leur fils est intégré(e) dans un environnement familial en dehors de l'école et de l'entraînement et qu'il ou elle est entre de bonnes mains», explique Scheuss.

«Agir dans l'urgence n'apportera rien à personne»
La nouvelle offre globale «Forme 3 CNP» de la FST débutera avec la rentrée scolaire en août 2021. «Cela semble lointain: il est cependant très important que les athlètes et leurs parents réfléchissent déjà à voir si cette offre leur conviendrait ou pas», souligne Scheuss. Au plus tard après les vacances d'été, il faudra se demander concrètement quelle décision prendre. «Quelle formation aimerais-je faire et que voudrais-je réaliser à long terme dans le sport – ce sont des questions élémentaires et elles doivent être étudiées en détail, cela vaut la peine d'en discuter intensément», dit Scheuss. «En juillet 2020, nous écrirons aux cadres juniors et à leurs parents pour les informer de la nouvelle offre.» Elle sait que le besoin est là – et souligne une fois de plus: «Le plus important est que les athlètes et leurs parents commencent à réfléchir à cette option dès le début, afin qu'il y ait suffisamment de temps pour discuter avec la Fédération et pour assister aux éventuelles manifestations d'information organisées par les écoles. De cette manière, les réflexions peuvent mûrir tranquillement et la bonne décision pourra être prise sur la base d'une large information. «Agir dans l'urgence début 2021 n'apportera rien à personne». (cpe)

Oriana Scheuss, responsable de la Promotion de la Relève, se tient volontiers à la disposition des athlètes intéressés et de leurs parents pour répondre aux questions concernant l'offre d'entraînement «Forme 3 CNP». L'adresse email est: oriana.scheuss@swissshooting.ch

 

swiss_olympic_member.png Swisslos_Logo.png Logo_LoRo.jpg STG_ohne_Claim_RGB.jpg