Fédération sportive suisse de tir

Violance

Le programme Jeunesse et Sport (J+S) de l'Office fédéral du sport (OFSPO) repose sur une notion élargie de la violence et comprend toutes les formes de violation de limites, de comportement destructeur, d’exploitation et de harcèlement. (OFSPO / J+S, 2016)

Conformément à la Charte d'éthique du sport suisse  avec ses neuf principes, à laquelle elle a adhéré, ainsi qu’à son propre code d'éthique, la FST s'oppose à toute forme de violence, telle que:

  • Violence physique (voies de fait, dommages corporels et matériels, etc.)
  • Violence verbale (menaces, insultes, diffamations ...)
  • Violence non verbale (gestes menaçants et insultants, textes, images ou vidéos qui glorifient ou légitiment la violence ou expriment des menaces ...)
  • Violence psychique (contrainte, rétention d'informations, ignorance, etc.)
  • Intimidation (humiliation dans les médias sociaux, création de groupes haineux, ridiculisation et insultes, vol et soustraction d‘objets, mise en circulation de rumeurs, allégations délibérées, etc.)
  • Violence institutionnelle (arbitraire, favoritisme ou traitement inégal, obstacles administratifs inutiles, manque de transparence, sanctions inappropriées ...)
  • Violence sexuelle (actes sexuels avec des enfants et des toxicomanes (athlètes), harcèlements par des remarques, des blagues, des humiliations, de la pornographie ...)
  • Violence contre soi-même (suicide, automutilation, retraite, dopage,…)
  • Violence par discrimination (exclusion sans fondement, marginalisation, racisme ...)

La plupart des formes de violence sont punissables conformément au code pénal suisse et peuvent être dénoncées aux autorités. Parallèlement, toute mauvaise conduite peut être signalée à la FST (ethik@swissshooting.ch) (voir Règlement de déontologie de la FST), qui examinera aussi si des mesures disciplinaires s’imposent.

N'hésitez pas à signaler vos constatations, si la situation ne peut pas être résolue directement. C’est le seul moyen de régler une affaire aussi rapidement que possible et à faible seuil.

Prévention

Profitez des nombreux documents et informations fournis par Swiss Olympic et Jeunesse + Sport. Suivez le module de prévention de J+S «Engagé contre la violence» ou «Engagé contre les harcèlements sexuels». Les spécialistes de la FST (ethik@swissshooting.ch) répondent volontiers à vos questions relatives à la prévention.

Prévention générale

La création d'un bon climat au sein de la société est le point le plus important de la prévention. La reconnaissance de la charte d'éthique du sport dans les statuts et l'ancrage de ses propres valeurs (déclaration de mission de la société), la détermination conjointe des mœurs ainsi que des règles claires en constituent la base.

Pour la prévention dans les relations avec les adolescents et les juniors, nous recommandons les suggestions de "cool and clean", qui démontrent comment inclure la notion de fair-play dans la formation.

Pour plus d'explications et autres mesures, veuillez-vous reporter au document J+S concerné.

Prévention ciblée

Les conflits sont fréquemment source de violence. Il faut donc les traiter à temps, avant qu'ils ne dégénèrent. Les différences d'opinions, de valeurs, de points de vue ou d'interprétation devraient être corrigées au moyen de structures appropriées, telles qu’échanges réguliers en toute camaraderie, avec discussions et débats. La communication directe est cruciale ici. La colère ne doit pas être divulguée via par les médias sociaux, les courriels, les applications d'actualités ou par de longues lettres. Le contact direct entre les personnes touchées, par téléphone ou par réunion, peut dissiper la tension dans les plus brefs délais.

Détection précoce et intervention
La violence se développe généralement à la suite d’actes au prime abord à peine perceptibles, qui ont toutefois dégénéré en polémique. Afin de pouvoir interrompre ce développement à un stade précoce, il est important d'observer et de s’entretenir des constatations faites - pour éviter des réactions inadéquates à la suite d'interprétations erronées. Il y a donc lieu de créer des structures spécifiques au sein de la société (comité, groupe de moniteurs, groupes clés, spécialistes, etc.) permettant de discuter à intervalles réguliers du climat régnant au sein de la société, des proches ou de l‘environnement, afin d’évaluer conjointement les observations / notifications et, si nécessaire, d’engager / suggérer des mesures.

Où devrions-nous, pouvons-nous ou devons-nous intervenir? Les réponses à ces questions doivent être recherchées au sein des comités, des entraîneurs et des fonctionnaires. Il s’agit de créer un guide de crise permettant de réagir rapidement et avec précision aux différents niveaux d’escalade. Nous vous recommandons de suivre le modèle d'intervention «cool and clean» ou de l'utiliser comme exemple pour votre propre guide.

Ressources externes

Si vous ne pouvez pas maîtriser la situation, n'hésitez pas à faire appel à des centres de conseil, à des spécialistes (par exemple de la FST - ethik@swissshooting.ch) ou à l’aide de Projuventute (conseils aux moniteurs).

swissolympic-member.png