Fédération sportive suisse de tir

LE CONSEIL NATIONAL EST CONTRE LA SUPPRESSION DU TIR OBLIGATOIRE

Le Conseil national se prononce contre l'«initiative Pointet» visant à supprimer le tir obligatoire hors du service. Ce vote peut être considéré sans crainte comme une profession de foi éprouvée en faveur de la formation aux armes ainsi que de la tradition vivante du tir en Suisse.

105 conseillères et conseillers nationaux, soit une majorité de la Grande Chambre, se sont prononcés contre l'initiative parlementaire «En finir avec le tir obligatoire hors du service, cette vieille lune coûteuse!» de François Pointet (pvl) lors de la votation du 15 décembre 2022.

L'initiative Pointet demande l'abrogation de l'article 63 de la loi fédérale sur l'armée et l'administration militaire du 3 février 1995 et donc la suppression de l'obligation de servir hors du service. Elle est justifiée entre autres par le caractère «dépassé» et «inefficace» du tir à 300m. «Tout au plus quelques centaines de spécialistes doivent être formés au tir à longue distance» (...). Par ailleurs, le texte de l'initiative précise que «le système de soutien aux sociétés de tir qui exploitent un stand de 300 mètres doit être revu de manière à ne plus dépendre du tir obligatoire hors du service.»

Avant le vote au Conseil national, une majorité de la commission était d'avis que le système du tir obligatoire hors du service était important pour que «les militaires conservent un niveau élevé au tir.» En outre, elle considère que de solides aptitudes de base au tir sont notamment indispensables pour garantir le fait que l'armée dispose d'une grande disponibilité opérationnelle en cas d'éventuelle mobilisation. «Le tir de précision a toujours son importance dans les situations de combat, comme le montre la guerre en Ukraine.» De plus, la commission a rappelé que le tir obligatoire hors du service contribuait à la vie associative des sociétés de tir, ce qui est important pour la cohésion sociale et le maintien de la tradition du tir dans de nombreuses régions du pays.

Le vote du 15 décembre 2022 en faveur du tir obligatoire peut être considéré sans crainte comme un engagement clair du Conseil national en faveur de la formation éprouvée au maniement des armes et de la tradition vivante du tir en Suisse.

swiss_olympic_member.png Swisslos_Logo.png Logo_LoRo.jpg