Fédération sportive suisse de tir

Antidoping Suisse deviendra Swiss Sport Integrity

La Fondation Antidoping Suisse deviendra, à partir du 1er janvier 2022, la Fondation Swiss Sport Integrity, qui sera non seulement chargée du traitement des cas de dopage, mais aussi des cas de manquement à l’éthique. Les Statuts en matière d’éthique nécessaires ont été adoptés à l’unanimité par les délégués lors du 25e Parlement du sport.

L’adoption des Statuts en matière d’éthique du sport suisse à l’occasion du 25e Parlement du sport a permis de poser la première pierre pour une meilleure protection des sportives et des sportifs en Suisse. La Fondation Antidoping Suisse changera de nom le 1er janvier 2022 et poursuivra et développera ses activités sous le nom de Swiss Sport Integrity. La Fondation Swiss Sport Integrity apportera une contribution essentielle à la lutte contre les manquements à l’éthique et aux abus ainsi qu’aux violations des règles antidopage dans le sport suisse par le biais de consultations de premier recours, d’enquêtes et de poursuites en cas de violation présumée, de contrôles antidopage et de prévention contre le dopage.

Indépendant et sûr
Le sport suisse dispose avec Swiss Sport Integrity d’un centre d’aide indépendant et sûr, chargé de détecter et d’éliminer le plus rapidement possible les infractions aux règles antidopage, les manquements à l’éthique et les abus. Swiss Sport Integrity remplace désormais les centres de signalement de Swiss Olympic ainsi que des fédérations sportives nationales. L’indépendance de la Fondation garantit un traitement confidentiel et une gestion rigoureuse des signalements. La nouvelle plateforme numérique créée à cet effet, qui sera disponible à partir du 1er janvier 2022, répond aux normes de sécurité les plus strictes et permet d'interagir, même sous forme anonyme, avec la personne auteur du signalement.

Un centre d’aide pour tous
Le Portail de signalement de Swiss Sport Integrity est à la disposition de toutes les personnes qui souhaitent signaler d’éventuelles violations ou abus. Une consultation de premier recours permet d’informer sur les possibilités de procédure et, le cas échéant, de diriger les personnes vers un centre de conseil compétent pour un suivi plus approfondi. Le signalement reçu sera examiné et, si nécessaire, transmis aux autorités de poursuite pénale. Si la compétence revient à Swiss Sport Integrity, une enquête sera réalisée et un rapport final sera rédigé à l’attention de la Chambre disciplinaire du sport suisse (CD) qui se prononcera sur d’éventuelles sanctions. Ces sanctions pourront être attaquées auprès du Tribunal arbitral du sport.

Des objectifs clairs
La Confédération et Swiss Olympic ont tous deux garanti des moyens financiers supplémentaires pour permettre à la nouvelle Fondation de remplir efficacement ses fonctions. «Nous engagerons nos forces et nos ressources de manière ciblée afin de pouvoir traiter et poursuivre de manière conséquente les manquements à l'éthique et les violations au dopage. Il s'agit pour Swiss Sport Integrity de protéger la santé et le bien-être des sportives et sportifs suisses ainsi que la crédibilité du sport souhaitée par la population», réaffirme le président Ueli Kurmann.

swiss_olympic_member.png Swisslos_Logo.png Logo_LoRo.jpg STG_ohne_Claim_RGB.jpg