Schweizer Schiesssportverband

Nicolas Schneider a fait jouer son expérience

Les conditions sanitaires du moment et météorologiques en l'occasion ont fait que la cuvée 2020 de la finale cantonale fribourgeoise du match 3 positions au fusil 300 mètres n'a pas atteint des sommets même s'il ne faut rien enlever au mérite du vainqueur Nicolas Schneider.

Compétition reine, le match 3 positions a tendance à être de plus en plus boudé. C'est d'autant plus regrettable que c'est celle qui révèle les vrais tireurs. Il faut donc agir sur la relève avant que cela devienne trop tard. Pour preuve, ils ne furent que six à se mesurer à la Montagne-de-Lussy, un élite et cinq seniors-vétérans.

Auteur de 189 points à l'issue des deux séries initiales effectuées en position à genou, Nicolas Schneider s'était de la sorte prématurément détaché de ses rivaux. Assurant sans plus le coup en position couchée, il a pu boucler son programme en toute quiétude avant de fêter un mérité titre cantonal.

En fait, seul Armand Bouquet a failli lui donner quelques sueurs. En effet, le sociétaire de La Roche a réalisé 152 points en position debout pour finalement finir à quatre longueurs du vainqueur. Concernant l'octroi du bronze, on a assisté à un duel entre Olivier Curty et Olivier Monney. Négociant mieux ce juge de paix qu'est l'épreuve debout, le premier cité a pu monter sur la plus basse marche du podium et laisser son rival "chocolat". (JAN)

 

Classement: 1. Nicolas Schneider (Autigny) 513 (189 à genou / 186 couché / 138 debout). 2. Armand Bouquet (La Roche) 509 (171/186/152). 3. Olivier Curty (Posieux) 484 (163/189/132). 4. Olivier Monney (Villarsiviriaux) 479 (174/186/119). 5. Patrice Sauteur (Arconciel) 429. 6. François Caballet (Arconciel) 425.

swiss_olympic_member.png Swisslos_Logo.png Logo_LoRo.jpg STG_ohne_Claim_RGB.jpg