Fédération sportive suisse de tir

Paré pour l’avenir

Non au diktat de l’UE: Luca Filippini, président de la FST, fait campagne pour un Non le 19 mai.

Non au diktat de l’UE: Luca Filippini, président de la FST, fait campagne pour un Non le 19 mai.

Les 244 Délégués votants de la Fédération sportive suisse de tir (FST) ont posé les jalons pour le futur lors de l’Assemblée des Délégués du 27 avril à Winterthour. La création d’un fonds a notamment été approuvée, afin d’être paré contre de futures attaques envers le tir à l’avenir.

Au Centre des congrès «Gate 27» de Winterthour, les 244 Délégués de toute la Suisse ont voté la création d’un nouveau «Fonds pour des activités publiques» à une grande majorité. La Fédération est ainsi parée pour les prochains défis extraordinaires. La contribution de chaque tireur licencié – la soi-disant obole du tireur – se montera à cinq franc. Le Comité directeur de la FST aura la possibilité d’avoir 100’000 francs à disposition immédiate en cas de besoin pour des mesures requises. «De la sorte, nous pourrons agir à l’avenir en cas de défis et pas seulement réagir comme jusqu’ici», ajoute Luca Filippini, Président de la FST. Le nouveau fonds offrira par exemple la marge de manœuvre nécessaire à la FST, en particulier au regard de l’article 17 de la directive européenne sur les armes. L’article stipule que l’efficacité des mesures sera vérifiée après cinq ans. Il faut donc s’attendre à un durcissement supplémentaire de la loi sur les armes, dit Filippini. A cette occasion, le Président de la FST appelle les personnes présentes «à lutter à tous les niveaux» jusqu’à la votation sur la directive européenne sur les armes le 19 mai 2019. Le Président de la FST souligne ensuite dans son «Tour d’Horizon» à quel point il est important que les tireurs collaborent plus étroitement, non seulement dans le cas de situations politiques exceptionnelles comme le durcissement actuel de la loi sur les armes, mais aussi au niveau sportif et au niveau de l’organisation – par exemple de manière explicite avec les tireurs dynamiques. «Nous ne pourrons maîtriser les défis à venir avec succès que si nos rangs sont fermement resserrés.»

Lors du déroulement de l’AD, différentes modifications des statuts ont été adoptées. La Fédération est ainsi également parée pour les prochains défis. En outre, les comptes annuels 2018 affichant un excédent de 82’472 francs ont également été approuvés. De plus, il a été pris connaissance du budget 2019, qui prévoit un léger bénéfice.

Au cours de l’AD, des fonctionnaires de la Fédération sportive suisse de tir et des fédérations cantonales ont été honorés. Thomas Scherer et Dölf Fuchs ont été nommés nouveaux membres d’honneur. Les deux se sont impliqués pour le Tir sportif depuis des décennies et se retirent à présent. Peter Waser et Clemens Poltera ont également été nommés comme nouveaux membres d’honneur, ceux-ci prenant également congé de leurs fonctions en tant que président, respectivement réviseur en chef de la Commission de gestion.

Parallèlement aux 244 Délégués, la FST a pu accueillir des invités du monde de la politique et de l’armée lors de son AD. Michael Künzle, maire de la ville de Winterthour, a chaleureusement salué les tireuses et tireurs dans sa ville.

Le divisionnaire Willy Brülisauer, commandant de la division territoriale 4, transmit les salutations de l’armée. «Les tireurs représentent une grande valeur pour notre pays», soutient le divisionnaire. Leur utilité au tir extraordinaire est indiscutable. «Quiconque s’engage comme tireur, s’engage également pour la Suisse et la sécurité et la liberté de notre pays.» Brülisauer termina son discours avec une remarque laconique, à savoir qu’il ne s’exprimera pas jusqu’à la prochaine votation sur la directive européenne sur les armes. «Je suis toutefois convaincu que tous ceux présents ici voteront comme il faut.»

A la fin de l’AD, les prochaines grandes manifestations de tir furent communiquées. Le membre du Comité directeur de la FST Renato Steffen a notamment abordé la Fête fédérale de tir de Lucerne, la plus grande manifestation sportive de Suisse en 2020. On y attend environ 40’000 tireurs et 150’000 visiteurs. «Cela sera une vraie fête pour toute la population», dit Steffen. Cela sera également le cas en 2024 – l’année où la FST fêtera son 200e jubilé. «Nous préparons une grande fête populaire», dit Luca Filippini.

Galerie

Impressions de l’Assemblée des délégués de la FST

swissolympic-member.png