Fédération sportive suisse de tir

La conseillère fédérale détonne

Die Freude nach dem erfolgreichen Abfeuern des Vorderladers war Viola Amherd anzusehen

Die Freude nach dem erfolgreichen Abfeuern des Vorderladers war Viola Amherd anzusehen

La Fête fédérale de tir de Lucerne 2020 s'est terminée samedi de manière festive par la remise du drapeau au Palais des expositions de Lucerne. La conseillère fédérale Viola Amherd a également participé à la cérémonie officielle.

Le FFT s'est officiellement achevée par la Journée officielle le samedi 16 octobre 2021. La cérémonie officielle s'est déroulée en présence de la conseillère fédérale Viola Amherd, de nombreux invités d'honneur, des participants à la FFT qui ont remporté les très convoitées couronnes de tir dans six disciplines et bien sûr et surtout, des nombreux tireurs de toutes les régions linguistiques de Suisse.

La cérémonie commença par un défilé sur l'Allmend de Lucerne, mené par le Marching Band lucernois, suivi de musique militaire, des invités d'honneur (dont la conseillère fédérale Viola Amherd) et bien sûr les délégations des drapeaux des fédérations cantonales de la FST. Un super puma de l'armée volait au-dessus de leurs têtes avec un énorme drapeau suisse – le salut de l'armée de l'air suisse aux personnes présentes.

Arrivés devant le hall 1 du Palais des expositions sur l'Allmend, il s'agissait alors de bien se protéger les oreilles. C'était là du moins le conseil du commandant de la corporation du safran. Peu après, il y eut effectivement de fortes détonations lorsque les grenadiers tirèrent des salves avec leurs armes anciennes.

Tous les regards se tournèrent ensuite vers Viola Amherd, qui ne manqua pas l'occasion de prendre personnellement une arme en main. Après une courte introduction et au commandement, la conseillère fédérale participa également aux détonations en tirant avec succès avec son fusil à chargement par la bouche, qui, avec la baïonnette, était plus grand qu'elle. Le ministre de la Défense, riante et en étant visiblement de bonne humeur, reçut alors des applaudissements nourris de toutes les personnes présentes. Puis, le public fut convié à l'apéritif de la FFT.

On en arriva enfin à la cérémonie proprement dite: la remise du drapeau. Walter Lussi remplaça Markus Tannast, qui fut le porte-drapeau depuis fin juin 2015. Traditionnellement, le drapeau de la Fédération est remis à un nouveau porte-drapeau après chaque Fête fédérale de tir. Lors de la cérémonie festive, le drapeau passa des mains de Tannast à Christophe Darbellay, Responsable du CO de la FFT Valais 2015. Celui-ci le remit au Vice-président de la FST, Paul Röthlisberger, qui le remit à son tour au chef du CO de Lucerne 2020, Paul Winiker. Enfin, le nouveau porte-drapeau Walter Lussi d'Eschenbach LU l'agita de manière festive depuis la scène devant le public qui l'applaudit.

 «Nous nous reverrons lors de la Fête fédérale de tir à Coire en 2026!»
Dans son discours, la conseillère fédérale Amherd souligna l'importance historique de la Fête fédérale de tir pour la Suisse moderne: la deuxième Fête fédérale eut lieu en 1849, un an après la fondation de l'Etat fédéral. «Les réalisations de cette nouvelle forme d'Etat y furent célébrées. Dans son ouvrage «Das Fähnlein der sieben Aufrechten», Gottfried Keller décrit comment les sociétés de tir et les fêtes fédérales de tir ont contribué de manière décisive au maintien de la démocratie directe dans l'Etat fédéral suisse.» Aujourd'hui, les trois entités existent toujours: la Société de tir suisse, devenue la Fédération sportive suisse de tir, qui fêtera bientôt son 200e anniversaire, la Fête fédérale de tir, qui compte jusqu'à 70'000 participants chaque année – et aussi la Suisse, Etat moderne de plus de 8,7 millions d'habitants. «Le fait que les trois existent encore aujourd'hui, qu'ils fonctionnent, est une chose à laquelle nous avons tous contribué ensemble – et notre contribution sera également sollicitée à l'avenir.»

Dans son discours de bienvenue, le Vice-président de la FST, Paul Röthlisberger, souligna notamment les relations privilégiées entre l'armée et la FST. «La FST, et avec elle les tireurs, a un partenariat de longue date avec l'armée. Le tir en tant que Sport populaire aurait l'air très différent sans le soutien de l'armée suisse, il serait même gravement menacé», déclara Röthlisberger. L'armée revêt également une grande importance au Sport d'élite. Sur un total de 18 postes d'athlètes de l'élite qui sont également militaires contractuels, deux sont occupés par des tireurs – et l'une d'entre elles, Nina Christen, comme chacun le sait, a offert non pas une mais deux médailles à la Suisse en remportant l'or et le bronze. «Rendez-vous à la Fête fédérale de tir de Coire en 2026 !», conclut le Vice-président de la FST.

Impressionen

swiss_olympic_member.png Swisslos_Logo.png Logo_LoRo.jpg STG_ohne_Claim_RGB.jpg