Fédération sportive suisse de tir

Les CM du Caire: le summum de l'année se trouve devant la porte

Les tireurs suisses de l'élite ont pu acquérir de l'expérience avec la toute nouvelle installation de tir dès mars lors de la Coupe du monde de l'ISSF. Ici Jan Lochbihler à l'entraînement aux trois positions dans l'imposante salle du 50m.

Les tireurs suisses de l'élite ont pu acquérir de l'expérience avec la toute nouvelle installation de tir dès mars lors de la Coupe du monde de l'ISSF. Ici Jan Lochbihler à l'entraînement aux trois positions dans l'imposante salle du 50m.

La FST se rend dans la capitale égyptienne avec une grande délégation: 23 tireuses et tireurs prendront part aux Championnats du monde du 13 au 27 octobre, qui se dérouleront dans les installations de tir hyper modernes de la nouvellement créée «Egypt Olympic City». Le nom à lui seul résume tout: au final, il s'agira notamment aux CM de décrocher des places de quota olympiques pour Paris 2024.

«C'est la plus grande installation de tir que j'ai vu dans ma vie jusqu'ici», s'enthousiaste Daniel Burger, chef du Sport d'élite. Lors de la Coupe du monde de l'ISSF en mars, les Suisses purent d'ores et déjà découvrir l'installation. A cette époque, deux Suisses purent se hisser en finale du match trois positions Carabine 50m avec Jan Lochbihler et Christoph Dürr. Chez les Dames, Nina Christen, Chiara Leone et Franziska Stark remportèrent du bronze au concours par équipes. Un bon présage? «En tout cas, nous gardons toutes un bon souvenir de la Coupe du monde au Caire et nous avons pu acquérir une expérience précieuse des nouvelles installations de tir –tout ça nous servira pour les CM», dit Enrico Friedemann, responsable de la division Carabine au sein de la FST.

Objectif: des places de quota pour Paris 2024
La délégation suisse, qui voyage en Egypte avec 16 tireuses et tireurs de l'élite et 7 juniors, est prête pour les CM: «Nous trépignions d'impatience», dit Enrico Friedemann. Le principal objectif est d'obtenir une place de quota directe pour les Jeux Olympiques à Paris en 2024. Du point de vue du potentiel, les tireuses et tireurs à la carabine aux trois positions 50m font partie des meilleurs prétendants. Mais la Suisse a également un atout majeur dans sa manche avec Nina Christen, dit Friedemann.

Au CM avec un vent dans le dos
La délégation suisse se rendra aux Championnats du monde avec le vent dans le dos: lors des récents Championnats d'Europe à Wroclaw (POL), les Suisses ont remporté deux médailles d'or, deux d'argent et quatre de bronze. Mais il est évident que la concurrence sera toutefois nettement plus rude au niveau international: les Chinois en particulier, qui n'ont participé à aucune Coupe du monde de l'ISSF cette saison, attaqueront de toutes leurs forces au Caire, sans parler des puissants Indiens.
«Dans les disciplines non olympiques Carabine 50m, nous aurons notre mot à dire au Caire pour les médailles», dit Friedemann. Et des qualifications pour la finale dans les disciplines olympiques seraient bien sûr tout simplement «formidables» explique Friedemann. «Mais nous nous concentrons avant tout sur les bons résultats individuels et les classements, qui ont à leur tour une influence sur les classements mondiaux. Et comme chacun sait, c'est aussi de cette manière qu'il est possible d'obtenir des places de quota olympique», ajoute Friedemann.

Dernière participation internationale pour Demierre
L'équipe suisse au pistolet comprend Adrian Schaub, Jason Solari et Steve Demierre. Pour Demierre, 47 ans, les CM constituent la dernière compétition internationale; le Fribourgeois ayant annoncé début juin qu'il se retirerait du Cadre. La FST est convaincue qu'il constitue un candidat de finale à condition qu'il puisse faire appel à son potentiel. En outre, grâce à son immense expérience internationale, Demierre sera une personne de référence importante pour Jason Solari, notamment pour les concours par équipe. Adrian Schaub est également attendu au tournant: le Bâlois est en pleine forme et vient d'être sacré Champion d'Europe au pistolet à percussion centrale 25m.

Fusil 300m: il faut des médailles
Aux CM du Caire, les tireuses et tireurs suisses comptent naturellement parmi les grands favoris de la discipline non olympique Fusil 300m. Les médailles ne sont bien évidemment pas non plus acquises d'avance ici, mais le simple fait que la Suisse ait été la nation la plus performante lors de la finale de la Coupe d'Europe à Zagreb fin septembre 2022 en dit long. Il faut décrocher des médailles au Caire.

 

Liens complémentaires



swiss_olympic_member.png Swisslos_Logo.png Logo_LoRo.jpg STG_ohne_Claim_RGB.jpg