Schweizer Schiesssportverband

Fribourg conserve sa position de numéro un

Des tireurs de l'élite en action en position couchée lors de la finale fribourgeoise de groupes dans le stand de Marly.

Des tireurs de l'élite en action en position couchée lors de la finale fribourgeoise de groupes dans le stand de Marly.

A la carabine 50 mètres, la vie des compétitions reprend. Certes, celles-ci ont lieu dans des dispositions spéciales (situation COVID) à l'instar de l'acte final du championnat fribourgeois de groupes qui s'est déroulé sous la direction de Patrice Rossier de la SFTS (Société fribourgeoise des tireurs sportifs) à Marly et qui a vu Fribourg conserver son titre.

Des 23 quintettes qui ont entamé les deux tours de qualification dans leur stand, neuf ont obtenu leur billet pour tirer la finale cantonale selon un règlement bien sûr adapté en fonction des restrictions sanitaires actuelles. Se présentant comme les grands favoris, Fribourg et Alterswil ont répondu à l'attente et livré un intéressant duel. Détenteurs du trophée, les Fribourgeois ont d'emblée donné le ton grâce à leurs tireurs en position couchée Aurélie Grangier et Fabien Broillet, En effet, avec 395 et 393 points, ils ont placé les leurs sur de bons rails en réussissant les meilleures passes dans cette discipline.

Moins à l'aise en ce début de finale, Alterswil concédait ainsi 16 points de retard sur Fribourg et était même devancé de quatre et trois points par Planfayon et Cottens. Mais, se présentant un peu comme un juge de paix, le tir des concurrents en position à genou a redistribué les cartes. Auteurs ensemble de 767 points, Norbert Sturny et Sven Riedo ont permis à Alterswil de remonter la pente. Insuffisant toutefois pour rattraper Fribourg qui a gardé sept points d'avance, de quoi fêter un quatrième sacre cantonal de rang. Quant à la médaille de bronze, elle est revenue à Cottens qui a finalement distancé les autres postulants à une place sur le podium.

Chez les juniors, la victoire a souri au quatuor d'Alterswil qui a devancé Bulle et Planfayon, ce dernier prenant le dessus sur Fribourg grâce à son meilleur total à genou (700 contre 690). (Jean Ansermet)

 

Le palmarès

ELITE. Classement de la finale (9 groupes): 1. Fribourg I 1938 (couché: Fabien Broillet 393, Aurélie Grangier 395, Stéphane Broillet 392; à genou: André Devaud 376, Gilles Dufaux 382). 2. Alterswil 1931 (couché: Marco Bürgi 389, Markus Andrey 383, Olivier Lorétan 392; à genou: Norbert Sturny 386, Sven Riedo 381). 3. Cottens 1918 (couché: Nicolas Schneider 391, Simon Maagt 389, Marcel Zürcher 387; à genou: François Rossier 368, Martin Maag 383). 4. Planfayon 1895 (couché: Hanspeter Egli 389, Marcel Dousse 385, Armin Ayer 394; à genou: Otto Piller 367, Nando Zehnder 360). 5. Bulle 1878 (couché: Rémy At 378, Benjamin Jeckelmann 375, Reynald Grangier 390; à genou: Thomas Basset 356, Sophie Moret 379). 6. Fribourg II 1876. 7. Courlevon 1866. 8. Domdidier 1852. 9. Corpataux 1811.

JUNIORS. Classement de la finale (4 groupes) : 1. Alterswil 1478 (couché: Darius Lehmann 380, Jasmin Riedo 375; à genou: Yanik Baeriswyl 358, Kim Sturny 365). 2. Bulle 1460 (couché: Valentin Wicki 377, Adèle Burger 383; à genou: Nathan Dey 343, Clément Borcard 357). 3. Planfayon 1445 (couché: Angela Saurer 373, Sophie Bapst 372; à genou: Andreas Buntschu 356, Leandro Schuwey 344). 4. Fribourg 1445 (couché: Elisa Nobs 370, Mathias Schweizer 385; à genou: Luca Girardet 360, Julien Cotting 330).

Galerie

2.jpg
swiss_olympic_member.png Swisslos_Logo.png Logo_LoRo.jpg STG_ohne_Claim_RGB.jpg