Fédération sportive suisse de tir

125'000 signatures pour le référendum

Le 17 janvier, la Communauté d'intérêts du tir suisse a remis plus de 125'000 signatures à la Chancellerie fédérale pour le référendum contre la loi sur les armes et la reprise de la directive sur les armes de l'UE.

Le 17 janvier, la Communauté d'intérêts du tir suisse a remis plus de 125'000 signatures à la Chancellerie fédérale pour le référendum contre la loi sur les armes et la reprise de la directive sur les armes de l'UE.

Gros succès pour la Communauté d'intérêts du tir suisse et la Fédération sportive suisse de tir: en trois mois, plus de 125'000 signatures ont été collectées pour le référendum contre la révision de la loi sur les armes et l'adoption de la directive sur les armes de l'UE. Le deuxième round débute à présent contre la dictature de l'UE sur les armes: le Peuple suisse votera le 19 mai.

Communiqué de presse de la Communauté d'intérêts du tir suisse

 

Il fallait 50'000 signatures pour que le référendum puisse être organisé. Cette limite a été pulvérisée par la Communauté d'intérêts du tir suisse CIT et ses 14 Associations-membres. En trois mois, les membres de la CIT ont collecté pas moins de 125'000 signatures. Cela aurait même suffit pour une initiative. La Fédération sportive suisse de tir FST est également un acteur majeur de la participation à la collecte des signatures et à la CIT. Luca Filippini préside à la fois la FST et la CIT. Il n'est donc pas étonnant qu'il ait joué un rôle central lors de la remise des signatures à la Chancellerie fédérale ce jeudi 17 janvier 2019. Environ 50 membres de la CIT et de la FST ont constitué une chaîne humaine sur la terrasse du Palais fédéral et ont construit ensemble un petit mur avec les cartons des signatures. La bâche posée à terre, visant à protéger les cartons de l'humidité, était bien trop petite. Le mur de carton a pris des proportions impressionnantes et était si haut que les membres du Comité pour le référendum ont presque disparu derrière lui.

Mais le Comité pour le référendum ne va pas disparaître au cours des prochains mois. Au contraire: la collecte réussie de signatures ne constitue que la première étape dans la lutte contre la loi sur les armes et la directive sur les armes de l'UE. A présent, la CIT et ses membres doivent convaincre le peuple suisse d'un Non vis-à-vis de la dictature de l'UE sur les armes. La FST va s'engager activement dans la campagne pour le référendum. Au cours des prochains jours, des comités locaux seront créés dans les cantons. Sous la direction du Président de la CIT Luca Filippini et du responsable de la campagne Martin Fricker, le Comité national s'est réuni juste après la remise des signatures pour discuter de la campagne pour le référendum. Luca Filippini croit à une victoire de la CIT ainsi que de tous les tireurs et toutes les tireuses. «Je me réjouis beaucoup que nous ayons réussi à rallier plus de 125'000 personnes à notre référendum en peu de temps», dit-il à l'issue de la remise des signatures en présence de nombreux médias. «C'est un signal fort et nous abordons la campagne à venir pour le référendum en toute confiance.»

Impressions

La Remise des 125'000 signatures

swissolympic-member.png