Federazione sportiva svizzera di tiro

Singinois et Lacois en tête de liste

Le sport de tir, au niveau populaire comme l'est un championnat de groupes, permet de brasser toutes les catégories de gens. On en a eu une nouvelle preuve au stand de la Montagne-de-Lussy où se sont déroulées les trois épilogues du championnat fribourgeois de groupes au fusil à 300 mètres puisque, sur les podiums, on a relevé des élites, des dames, des juniors et des aînés dans les quintettes médaillés.

Des un peu plus de 1500 tireurs qui ont entamé les préliminaires dans les districts, 565 répartis dans 113 groupes ont été convoqués pour cette journée de finales. Quant aux superfinales, elles n'ont mis aux prises plus que les 14 meilleurs groupes des trois catégories. Sur le plan de la répartition des honneurs, Lacois et Singinois se sont taillé la part du lion.

 

Belfaux a menacé Tavel

Epreuve phare, le concours réservé aux armes de sport a tenu toutes ses promesses. Présent avec toute son armada et ayant un titre à défendre, Tavel (Pierre-Alain et Gilles Dufaux, Norbert et Héribert Sturny, Manuel Schmid) a parfaitement tenu son rôle. Meilleur résultat des préliminaires et des qualifications, il a dû néanmoins batailler dur pour conserver son sacre. Outre le fait de devoir maîtriser des conditions météorologiques difficiles (froid, vent très variable, alternance de pluie et de soleil), les mêmes pour toutes et tous bien sûr mais qui ont joué des tours pendables à certains, le quintette singinois a tremblé car Belfaux a été bien davantage qu'une menace. En effet, déjà dauphins il y a un an et vainqueurs en 2017 (Tavel n'avait pas aligné ses meilleurs atouts), les Belfagiens (Yann et Julien Grand, Caroline Clément, Cédric Vannay, Christophe Barras) sont donc toujours sur une pente ascendante et restent une valeur sûre. Avec un total de 959 points, ils ont terminé à deux unités de Tavel. Quant au bronze, il a souri à Cordast-Burg-Guschelmuth qui a gagné le match des viennent-ensuite contre St-Antoine, Planfayon-Brünisried et Domdidier.

 

Deux podiums pour Liebistorf

Répartie de manière pas convaincante par la Fédération suisse de tir (FST) dans deux catégories depuis 2017, la compétition populaire des armes d'ordonnance devrait être revue et réunifiée. En tout cas, que cela soit dans l'une ou l'autre discipline, la société lacoise de Liebistorf sait tirer son épingle du jeu. Victorieuse il y a deux ans en catégorie E (fusils d'assaut 90 et 57-2, mousquetons), elle a astucieusement partagé ses forces cette année. D'une part, elle est parvenue à s'octroyer la médaille de bronze dans cette même discipline et l'or dans celle des fusils d'assaut 57-03 (catégorie D). Cela confirme l'excellent travail qui est effectué dans cette société, ce d'autant plus qu'elle recense une relève dont certains éléments commencent déjà à poindre en élite.

 

Charmey a joué de malchance

Dans cette dernière catégorie, les sociétés lacoises ont fait fort en raflant les trois places sur le podium. Et pourtant, on attendait davantage de Wünnewil-Flamatt qui a craqué lors de la superfinale, en raison d'un gros coup de mou de l'un des siens alors qu'il avait dominé les préliminaires et les qualifications, et de Saint-Ours pourtant bien emmené par Pascal Chambettaz, le plus en vue sur le plan individuel (143 pts). Charmey aurait lui aussi pu aspirer à une médaille sachant qu'un de ses membres a mal négocié un coup et concédé une pendule. Dès lors, l'argent est revenu à Wallenried et le bronze à Salvenach-Jeuss. Privé de superfinale bien que figurant au seuil de l'épreuve parmi les favoris, Gruyères a connu les enfers (27e des qualifications).

En catégorie E (fass 90 & 57-02 et mousquetons), Planfayon-Brünisried a causé une petite surprise en gagnant. Ses membres ont en effet trouvé l'énergie nécessaire pour tous obtenir au moment voulu un plus par rapport à leurs performances habituelles. Si Liebistorf a joué la stabilité en cueillant le bronze un poil devant Plasselb et le champion sortant Ulmiz, Saint-Antoine est revenu de loin. Quinzième des qualifications et normalement privé de superfinale, il a profité de la renonciation de Galmiz pour être repêché et... finir médaillé d'argent, soit le même rang que l'an dernier. (Jean Ansermet)

 

Le palmarès

ARMES DE SPORT (catégorie A - armes standard). Finale (14 groupes) : 1. Tavel (Gilles Dufaux 193, Pierre-Alain Dufaux 189, Manuel Schmid 195, Héribert Sturny 193, Norbert Sturny 191) 961. 2. Belfaux (Cédric Vannay 191, Yann Grand 194, Clément Caroline 187, Julien Grand 195, Christophe Barras 192) 959. 3. Cordast-Burg-Guschelmuth (Adrian Rappo 188, Nicola Krainer 191, Olivier Schaffter 194, Jean-Marc Sciboz 189, Thomas Pfister 190) 952. 4. St-Antoine 949. 5. Planfayon-Brünisried 944. 6. Domdidier 941. 7. Alterswil 939. 8. St-Ours 939. 9. Treyvaux 939. 10. Charmey 938. 11. Châtel-St-Denis 935. 12. Tavel II 932. 13. La Roche 929. 14.  Sorens 918. Eliminés en demi-finale : 14 groupes. (28 groupes classés).

ARMES D’ORDONNANCE (catégorie E - Fass 90, Fass 57-2, mousqueton). Finale (14 groupes): 1. Planfayon-Brünisried (Roland Willi 140, Sandra Zbinden 140, Manfred Rotzetter 132, Ivo Kolly 137, Mario Raemy 138) 687. 2. St-Antoine (Josef Vonlanthen 134, Josef Cotting 134, Joseph Auderset 134, Gerold Ruch 129, Linus Egger 142) 673. 3. Liebistorf (Simon Rickli 138, Janick Mischler 131, Peter Helfer 135, Dylan Schmutz 134, Dominik Bucheli 130) 668. 4. Plasselb 666. 5. Ulmiz 657. 6. Tavel 655. 7. Heitenried 654. 8. Heitenried II 654. 9. Cournillens 649. 10. Billens-Hennens 647. 11. Planfayon-Brünisried II 643. 12. Salvenach-Jeuss 634. 13. Treyvaux 630. 14. Cormondes 629. Eliminés en demi-finale: 32 groupes (46 groupes classés).

ARMES D’ORDONNANCE (catégorie D - Fass 57-3). Finale (13 groupes) : 1. Liebistorf (Kilian Schmutz 132, Thomas Schorro 140, Roger Folly 134, Roman Scheidegger 141, Mischa Von Ballmoos 125) 672. 2. Wallenried (Fabian Etter 137, Roland Liniger 136, Eveline Burri 136, Béat Etter 121, Hansruedi Fuhrer 138) 668. 3. Salvenach-Jeuss (Pius Heinzer 133, Urs Kaufmann 135, Béat Schneider 133, Kevin Stoll 134, Fredy Aubert 133) 668. 4. Charmey 667. 5. St-Ours 666. 6. Wünnewil-Flamatt 660. 7. Cormondes 657. 8. Treyvaux 656. 9. Planfayon-Brünisried 648. 10. Alterswil 646. 11. Cormondes II 645. 12. Ueberstorf 641. 13. Attalens 635. Eliminés en demi-finale: 26 groupes (39 groupes classés).